A quoi sert de savoir ….si on ne transmet pas ?

A quoi sert de savoir ….si on ne transmet pas ?

Longtemps, on a surtout demandé aux élites de savoir d’apprendre, d’être instruites, cultivées, « savantes ». C’est le savoir – rare alors – celui de l’ingénieur, du médecin, de l’avocat, du professeur qui garantit des positions sociales valorisantes et durables.

Puis, en entreprises notamment, sous la pression de la performance et du résultat, il est devenu question de développer plutôt les savoir-faire, les compétences.

Dans un monde enfin toujours plus rapide, plus complexe, plus transverse, où les savoirs sont plus disponibles et les compétences moins durables, les savoir-être – les « soft skills » – deviennent progressivement essentiels à leur tour. Et c’est déterminant.

Mais peut-on s’en contenter ? Car si le monde actuel appelle en effet de hautes qualités d’adaptabilité, donc de vraies capacités d’apprentissage… la #transmission est sa clé de voûte ! C’est le savoir transmettre qui va devenir ainsi décisif…

Entrepreneurs, dirigeants, managers, ce qui se conçoit bien se transmet mieux encore. Et seul ce qui est transmis peut féconder l’avenir…

Et vous, parlez nous de Transmission ?

Je participe à l’Etude Transmettre pour Grandir