Transmission Lab, un nouvel acteur qui veut aider les dirigeants à passer la main

Par Corinne Caillaud, Lefigaro.fr

Sa créatrice, Nadia Nardonnet, s’est inspirée d’une expérience personnelle douloureuse pour créer cet incubateur de transmission d’entreprise.

Sortir du tabou de la transmission et du déni de la succession. Tels sont les objectifs visés par Nadia Nardonnet qui, avec Transmission Lab, vient de créer un véritable incubateur de transmissions. Cette dirigeante, qui a piloté des entreprises dans les secteurs des services et des médias, s’est saisie du sujet pour «permettre à la France de garder ses entreprises et faire grandir l’économie tricolore», assure-t-elle. Mais c’est aussi parce qu’elle a débuté son parcours professionnel par une expérience douloureuse.

Après le décès de son père, elle s’est retrouvée à 22 ans à la tête du groupe familial de BTP qui employait 800 collaborateurs. Le groupe, composé de 13 sociétés, était en difficulté ; elle a été amenée à le restructurer alors qu’elle n’avait pas été préparée à de telles responsabilités. «Je n’avais pas le recul nécessaire et j’ai traversé une double épreuve lors de cette étape de ma vie», confie Nadia Nardonnet, qui a tenu les rênes du groupe pendant trois ans avant de le vendre.

«On apprend à créer des entreprises, à les développer et à les manager, mais jamais à les transmettre »

Si ce démarrage professionnel ne l’a pas empêchée de poursuivre une belle carrière, elle veut aujourd’hui sensibiliser les dirigeants à l’importance d’anticiper à temps la transmission de leur entreprise.

«On apprend à créer des entreprises, à les développer et à les manager, mais jamais à les transmettre», regrette Nadia Nardonnet tout en remarquant «qu’il est difficile de transformer des PME en ETI si on n’est pas capable de faire durer une entreprise sur plusieurs générations». Transmission Lab, qui a été créé sous la forme d’un fonds de dotation et compte notamment pour partenaire Bpifrance, a donc vocation à mener des études en France et à l’international et à publier des livres blancs en s’inspirant d’expériences réussies.

Sa fondatrice souhaite aussi aller à la rencontre des dirigeants pour enclencher le processus de transmission et les accompagner dans cette démarche. «En la matière, il ne doit pas y avoir que des considérations fiscales. Lorsqu’il se penche sur cette question, le chef d’entreprise doit s’interroger sur le projet qu’il veut transmettre et sur la pérennité de sa société», poursuit-elle. Au-delà de ces différentes missions, Nadia Nardonnet veut faire de Transmission Lab la structure de référence sur les questions de transmission d’entreprises.

Crédits photo : 218385868/Andrey Popov – stock.adobe.com

Et vous, parlez nous de Transmission ?

Je participe à l’Etude Transmettre pour Grandir